Visite déco : La REcyclerie

Classé dans : COUPS DE COEUR, ÉCODÉCO | 0

 

IMG_0003_2IMG_0017_2L’endroit ne paye pas de mine… Alors que je devais m’y rendre pour un rendez-vous professionnel, je suis passée devant sans le remarquer. Pas d’enseigne, pas de musique, rien pour attirer l’attention. Et pourtant…

Paris, porte de Clignancourt, 18H. Le quartier est assez populaire, ça rôde, ça zone un peu, certains rentrent chez eux pressés de revoir leur progénitures, d’autre ont les mains pleines de trouvailles des puces toutes proches.
IMG_0005_2En poussant la porte, surprise, le bâtiment semble squatté. Et à y regarder de plus près, toute la démarche volontaire m’apparaît.

 

Pourquoi ce nom ?

La-Recyclerie_SG_24-600x387Re-cyclerie, comme recycler bien sûr. Tout le bâtiment n’est composé que de récup’, des tables, en passant par les chaises, les luminaires, les radiateurs industriels, tout, tout, tout.
Cette ancienne gare d’Orano a du vécu : ça se voit au premier coup d’œil. 70 années de bons et loyaux services comme gare, puis bistrot, enfin banque, ce lieu désaffecté depuis 1934 a été proposé à une équipe spécialisées dans les lieux atypiques et culturels (Divan du Monde…), par la Mairie de Paris. Voulant rompre avec le monde musical de la nuit (et les soucis de voisinage qui vont avec !), ils ont accepté avec joie la mission.
Photo-Les-Valeurs-©-Simon-GuilleminMartin Liot, le gérant, nous explique « avoir voulu créer un lieu convivial et collaboratif, propice au faire ensemble, animé par une volonté de faire revivre le objets dan un souci écologique, contraire au gaspillage actuel.».

 

IMG_0013_2C’est ainsi que nous mangeons dans des assiettes pas forcément accordées, sur des tables chinées, même le matériel de cuisine a pour la plupart des objets, été acheté sur le Bon coin !

 

Eonomique ? Oui, bien sûr, quand on prend en compte le coût de revint. Mais Martin nous explique que si on tient compte des multipes rendez-vous pris par téléphone, pas toujours honorés, le temps de recherche, les temps de déplacement, cela demande de la vraie motivation !!!

Le décorateur a du relever le défi, et consacrer son budget (180000€), à la réfection des lieux en utilisant que des matériaux chinés. Quel travail, mais belle démarche!

 

Les activités :

On vient à la REcyclerie pour boire un café (1€ le café filtre), manger des plats préparés sur place (12€ en moyenne), boire un verre en terrasse…D’ailleurs, ancienne gare oblige, cette terrasse n’est nulle autre que les anciens quais de gare désaffectés ! Les végétariens et vegans trouveront aussi leur bonheur.

IMG_0020_2À l’entrée sur votre droite, vous trouverez un espace nommé « L’atelier de René » comme « RE-naitre, ou RE-Né. Cet espace associatif, pour la modique somme de 25€ l’année, vous permet d ‘apporter des objets cassées, que deux employés tâcheront de faire revivre. Cours de bricolage, espace de prêt gratuit d’outils, tout part du même postulat : on possède tous un savoir, ou un objet, qui fait défaut à d’autres. Et on partage.IMG_0021_2
Une belle manière de faire vivre cet endroit : chaque semaine, différents ateliers sont animés par des personnes de tout bord. Des ateliers DIY, cours de yoga en plein-air, bricolo-scientifique, conférences, et bien d’autres projets vous attendent. Accessible après avoir adhéré.

IMG_0019_2Parfois, un vide grenier est organisé (écho aux puces locales,) parfois un après midi jardinage (des poules vivent à la REcyclerie toute l’année !), un projet de ruches urbaine devrait même voir le jour.

 

COP 21 :

IMG_0023_2
Un panier à l’entrée vous propose gratuitement des vêtements!

IMG_0014_2Amis de l’environnement, bienvenue ! En décembre 2015 doit se tenir à Paris la 21eme conférence mondiale sur le climat, la COP21. Son objectif premier sera de trouver des moyens concrets pour minimiser le réchauffement climatique diagnostiqué. Les enjeux sont forts, et les mobilisations doivent venir de partout pour atteindre ce but. C’est ainsi que chaque mois, autour d’une hématique différentes, vous trouverez des ateliers pratiques pour apprendre à réduire son impact environnemental au quotidien, des débats, des rencontres.. .

 

 

 

 

Et bientôt, une ferme urbaine !

 

IMG_0008_2Courant du mois de juin, un espace dédié au jardinage, et aux plantations doit voir le jour. Il sera entretenu par les adhérents., sous la houlette de Philippe Peiger, de jardin Jade, et Judith, coordinatrice d’ateliers.

En ressortant de ce lieu hors-normes, malgré l’absence de musique propice à la quiétude et aux échanges, on a encore en tête ce petit air:

« C’est un jardin extraordinaire, il y a des canards qui parlent anglais (…)

Comme clients, ils ont M . le maire et le sous préfet,

Il fallait bien trouver dans cette grand’ ville maussade Où lesIMG_0026_2 tourist’s s’ennuient au fond de leurs autocars
Il fallait bien trouver un lieu pour la promenade J’avoue qu’ce samedi-là, j’suis entré par hasard …»

Commentaires

commentaires