Visite déco: l’Hôtel DRAWING (Paris)

Classé dans : COUPS DE COEUR, DÉCO | 0

Armée de la nouvelle casquette  déléguée régionale de l‘UFDI IDF,  avec Virginie Durieux (Mon Oeil dans la Déco), nous avons proposé à nos membres la découverte d’un lieu inspirant: l’hôtel Drawing, Paris 1er. Une visite déco époustouflante, tant par la richesse des possibilités offertes, que par la personnalisation très poussée de ses étages, par différents artistes. Visite en images.

Le concept:

Créé par Carine Tissot, directrice du Drawing Now Paris ( Salon du dessin contemporain), ce lieu se veut incontournable dans le domaine de la création contemporaine: Le Drawing LAB,  un espace d’accueil au sous sol pour des expos temporaires, le Drawing Shop, sorte d’espace librairie tourné vers l’art et ses déclinaisons, le D bar,  lieu magnifique, le patio, fenêtre sur cour qui offre une pause loin de Paris, mais aussi un service unique: L’Art Conciergerie, dirigé par Ambre Cartier: elle vous propose de découvrir Paris  lors de parcours culturels en fonction de l’actualité des expositions de la capitale. ( qui nous a offert quant à nous une visite privée des différents étages de l’hôtel).

« Vibrez au rythme de la création contemporaine! »

L’accueil:

 

Un large espace, design et confortable (ça ne fait pourtant pas toujours bon ménage!), lumière traversante sur le patio, et un personnel au petit soins: l’ambiance est posée.

 

 

 

Les étages:

Chaque étage (5), a été investi par un artiste différent. Le  roof top  a été décoré et meublé avec du mobilier design et choisi par Carine Tissot herself .Choix rare et audacieux, une carte blanche a été laissée aux artiste pour s’exprimer sur les murs!

Les chambres quant à elles, restent plus simples et reposantes. Un mobilier chic et adapté, dessiné souvent sur mesure:  seules les têtes de lits rappellent à quel étage nous sommes.

 

5 eme étage,Thomas Broomé: il a utilisé les mots pour construire son espace. Et c’est spectaculaire! Le mot est le centre de la décoration, et structure les lieux. Calligraphie ou dessin, fonction ou description, la définition est floue!

4 eme étage, Françoise Petrovitch:

Artiste  française, de Chambéry, Françoise Petrovitche s’intéresse  à la céramique, peinture, mais aussi à l video. Son travail au Drawing  mêle ses goûts et ses passions: les oeuvres sont encadrées telles des écrans et l’éclairage étudié ne sert que les toiles. Ce n’est plus un palier, mais une salle d’expo de musée. Envoutant.

3 eme étage, Clément Bagot:

Un dessin audacieux, situé entre la cartographie, et les contrastes de l’imagerie satellite, l’artiste a su s’adapter aux contraintes de forme et format, pour investir complètement cet étage. Encore une fois, l’éclairage participe complètement a la visualisation de l’oeuvre, mais ici l’ouvre a été complètement insérées dans la structure même des murs, obligeant à des travaux conséquents. Le résultat, bluffant, parle de lui même.

2 eme étage, Abdelkader Benchamma:

Ici le mur devient art, et offre un support fugace et éphémère a l’artiste. La technique incroyable de trait, d’aplats, crée des grandes fresques murales en noir et blanc. Voué malheureusement a subir les ravages du temps, la création ne soufra pas d’être protégée par un vernis, qui aurait tendance à jaunir avec le stems, et dénaturer l’oeuvre. On ne touche qu’avec les yeux!

1 er étage, Lek et Sowat:

Duo féru d’exploration Urbaine (accros aux ruines modernes), Lek et Sowat se sont fait un nom sur le projet Mausolée (40 artistes réunis clandestinement pour graver et animer un centre commercial en ruine), grâce auquel le palais de Tokyo leur ouvre grand les portes.

Leur étage  est un univers à lui seul: à la fois lunaire, graph, l’espace surprend par sa hauteur de plafond: on se sent petit!  Les repères sensoriels sont floués, tant les murs ressemblent au sol, aux portes… une véritable expérience!

Alors aucune hésitation, une visite déco artistique, si ce n’est un besoin de dormir, s’impose!

Drawing Hotel, info@drawinghotel.com, 17 rue de Richelieu, 75001 PARIS,  +33 (0)1 73 62 11 11

Commentaires

commentaires